Hey!Ce soir j'ai décidé de publier un poème, c'est la première fois que ça m'arrive, mais ce n'est pas un des miens, car  je n'en écris pas beaucoup; il s'agit d'un poème que j'ai trouvé en regardant une série "Buffy the Vampire Slayer" ("Buffy contre les Vampires"),plus précisément dans un des épisodes (le numéro sept de la saison quatre) "Help" ("La prédiction").

Pour vous aider à comprendre le sens de ce poème, je  résume l'épisode:Buffy Summers est conseillère d'éducation au sein du lycée  de la ville de Sunny Dale  (et accessoirement tueuse de vampires la nuit), elle reçois dans son bureau la visite d'une des élèves, dite "perturbée", écrivant des poèmes étranges:Cassie Newton; cette dernière lui explique qu'elle a un don de précognition et qu'elle sait qu'elle mourra bientôt, Buffy tente de comprendre la prédiction de la jeune fille, et de la protéger, et se rends compte qu'une secte crée par une bande d'adolescents  du lycée  a décidé de sacrifier Cassie en l'offrant à un démon qui en retour les couvrira d'or (d'où la référence à l'argent à la fin du poème). Au cours de l'épisode, Buffy effectue des recherches sur Cassie, et tombe  par hasard sur son blog, sur lequel elle publie des poèmes lugubres (comme celui-ci).

J'avoue  que ce poème est un petit peu dark, et même assez morbide,et peut-être qu'il choquera certains d'entre vous, alors j'en suis désolée à l'avance; mais même si je n'en lis pas beaucoup de ce genre,je pense que c'est vraiment un très beau poème, très lugubre, mais très beau quand même.Comme la série est américaine, j'ai du le traduire, mais je crois que la version originale en anglais est plus jolie à lire,plus fluide,je sais que cette traduction ne sera jamais totalement parfaite, et que certaines tournures de phrases sonneront toujours étrangement, mais tant pis. Je souhaitai vraiment vous le montrer, parce  que je pense qu'il dégage une espèce d'aura inégnmatique et mélancolique, je ne sais pas exactement quoi, peut-être est ce dû au fait que Cassie soit un épisode plutôt mystérieux, mais je l'aime vraiment beaucoup.

 Alors voici la version originale du poème:

"The sheets above me
cool my skin
like dirt
on a mad woman's grave
I rise into
the moonlight white
and watch
the mirror stare
Pale fish looks
back at me
Pale fish that will
never swim
My skin is milk
for no man to drink
My thighs unused
unclenched
This body is
not ready yet
But dirt waits for no
woman
and coins will
buy no time 
I hear the chatter
of the bugs. It's they alone
will feast."

et sa traduction:

"Les draps au-dessus de moi

refroidissent ma peau

Je me lève à la blancheur du clair de lune

et regarde 

le miroir qui me renvoie 

les regards fixes des poissons pâles

des poissons pâles qui ne nageront jamais

 Ma peau blanche de lait

 que nul homme ne boira jamais

 mes cuisses n'ont pas servies,

 ouvertes

 Ce corps n'est pas encore prêt

 mais la souillure n'attend pour aucune femme

et l'argent n'achètera jamais le temps.

J'entends le bourdonnement des insectes

car eux seuls feront la fête."