polly-et-les-pirates-tome-1---l-heritage-de-meg-malloy-5416

"St-Helvita, début du dix-neuvième siècle; Polly-Anne Pringle, jeune fille issue de la haute bourgeoisie de la ville,est pensionnaire au sein de l'établissemment pour jeunes filles de bonne famillede madame Lovejoy  mène une existence paisible d'élève modèle,studieuse et assidue.Jusqu'a une  nuit,au cours de laquelle elle se retrouves arrachée à son dortoir,et embarquée de force sur le bateau d'un singulier équipage de pirates."

Hello tout le monde!Aujourd'hui je tenais à vous présenter cette bd, car même si elle est quasiment inconnue, je la trouve réellement  superbe.L'histoire du tome 1 reprend un scénario un petit peu classique, celui d'une adolescente cloîtrée dans un pensionnat, loin de l'aventure  qu'offre le  monde extérieur, accompagnée d'une amie fidèle,à la variante  près que Polly  ne rêve nullement de quitter son quotidien monotone , et  de découvrir les sensations nouvelles procurées par la "vraie vie"; créant un contraste intéressant avec la soif de liberté, et  les rêves de grands espaces et d'amours grandioses de son amie Anastasia Vervendander, personnage secondaire  à l'esprit volage,qu'elle tente d'assouvir en lisant des romans d'actions.

Son enlèvement effectué par une troupe de gentil hommes de fortune  va alors la plonger dans un univers parallèle: celui de la piraterie. Le personnage de Polly, à premier abord insipide et ennuyeux, par ses manières impeccables, et son langage châtié, se retrouve alors en perpétuelle lutte contre  ses principes, et sa vision morale des choses, la poussant à rejeter ce monde nouveau, brut et dépourvu de convenances, quelque part contre son grès, ce qui se retrouve certaines fois à créer des situations très drôles, et son indécision  se retrouve être un moteur comique de la bd.

Les décors  représentés de manière assez classique, pourtant, certains éléments  se donne de surprenants accents  fantastiques (il suffit de jeter un coup d'oeil au pensionnat au sein duquel l'héroïne suit ses études: un vrai manoir victorien intégré sur un navire dérivant dans les eaux du port de St-Helvita), ce qui surprenant, mais  très agréable.Les dessins  simplistes, et ronds mais pourtant très expressifs, on des vagues allures de manga, et sont  joliment soulignés par des couleurs très douces.La seule chose qui est regrettable est la longueur de la bd, qui est extrêmement courte (seulement vingt-huit pages,sans compter les deux dernières  relatant l'histoire de Meg Malloy,"La reine des Pirates")

Je pense donc que le premier tome  de cette attachante saga est parfait pour tous les amateurs de quêtes de piraterie, ou  ceux qui apprécient les scénarios amusants et improbables ^.^.